Partager

Dans le cadre du Comité régional de développement (Crd) 2017, le ministre de l’Education nationale, Serigne Mbaye Thiam, a effectué une visite, ce jeudi 16 février, au niveau de quelques établissements scolaires de la région de Saint-Louis. Ce, pour faire une évaluation des projets scolaires lancés en 2016.

Le ministre a ainsi visité le chantier de construction du Collège franco-arabe de Niandane, sis dans le département de Podor. Il est satisfait des travaux. Et selon l’entreprise en charge, le collège sera prêt d’ici 2 à 3 mois.

L’occasion a été saisie par le maire de ladite localité pour solliciter auprès de l’autorité un lycée franco-arabe moderne, afin de permettre aux élèves de sa commune de poursuivre leurs études jusqu’à l’obtention du Baccalauréat.

Par rapport à cette doléance, Serigne Mbaye Thiam a déclaré que le moment venu, son département ministériel verra s’il faut créer un Lycée franco-arabe ou un centre de formation professionnelle.

Le ministre s’est aussi rendu à l’école de Kassack-Nord (commune de Dagana). Ici, aussi, la population demande le fonctionnement de leur lycée qui a été réalisé avec seulement 2 classes. Les élèves et leurs enseignants se sont réjouis de la mise en place de la cantine scolaire dans leur établissement. Avant de solliciter auprès du ministre, sa stabilité et sa pérennisation. Parce qu’elle est très importante.

Sur ce, Serigne Mbaye Thiam a noté que la cantine scolaire a porté ses fruits aujourd’hui, car elle a permis l’équité et l’amélioration de la gouvernance éducative. Et grâce à elle, l’effectif des élèves inscrits a doublé dans cet établissement scolaire.

Il faut rappeler que le projet de la cantine scolaire a été lancé le 19 avril dernier, à Mbilor. Il vise à améliorer l’instruction et l’éducation de base, améliorer la sécurité alimentaire, réduire l’incidence de la faim, et contribuer à bâtir une société indépendante et productive.

Et depuis son lancement, plusieurs activités ont été réalisées. Il s’agit, entre autres, de la sélection de 270 écoles, en collaboration avec toutes les parties prenantes du projet. A cela, s’ajoutent la formation de 523 directeurs d’écoles et présidents de CGE sur la gestion de vivres, le fonctionnement des cantines et sur les bonnes pratiques d’hygiène, de 539 cuisinières sur les pratiques de préparation et de stockage par le Centre de formation professionnel (ex Cretef de Dagana, de 526 directeurs et présidents de CGE en leadership et gouvernance, de 18 inspecteurs et enseignants sur le Curriculum de l’Education de base et la didactique de la lecture.

Toujours dans le cadre de ce projet, 827enseignants ont bénéficié de l’appui du projet dans la préparation des examens professionnels (CAP et CEAP) en 2016, 400 documents de certification ont été mis à la disposition des enseignants pour préparer les CEAP et CAP, la mise à la disposition de la région médicale de Saint-Louis de 60 000 comprimés d’Albendazol et de 300 000 capsules de vitamines A comme contribution à la campagne de déparasitage, de 5 060 375 de petits-déjeuners et déjeuners ont été distribués à 45 070 élèves, dont 26 454 filles et 18 616 garçons.

Enfin, 20 nouvelles salles de classes ont été construites et équipées de 560 tables bancs et 20 bureaux, 20 latrines ainsi que 20 systèmes d’adduction d’eau ont été construits dans les écoles du projet.

LAISSER UN COMMENTAIRE