Partager

Attrait hier à la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar pour les faits d’association de malfaiteurs et d’escroquerie au préjudice de l’adjoint au Maire de Touba et du nommé El Hadji Amadou Niang, le prévenu Mohamed Goudiaby a été condamné à 2 ans dont un an de prison ferme. Il doit aussi verser une somme de 18 millions aux plaignants à titre de dommages et intérêts.

Il a fallu un coup de maître des éléments de la Section de Recherche de la Gendarmerie de Colobane pour mettre la main sur le sieur Mohamed Goudiaby. Ce dernier, à travers les graines de borasse, escroquait les commerçants. Les pandores l’ont arrêté le 9 juillet dernier à Diamniadio où il devait rencontrer le marabout Serigne Lamine Bara Mbacké que le mis en cause devait escroquer ses 17 millions.

Un réquisitoire sévère, selon la défense représentée par Me Djiby Diagne et ses confrères. Ces derniers ont plaidé pour une application bienveillante de la loi, arguant qu’il n’y a aucune preuve qui atteste la remise des 10 millions à son client par l’adjoint au Maire de la Commune de Touba. Mieux, ils ont sollicité à ce que le plaignant soit débouté de sa constitution de partie civile. Toutefois, en rendant son jugement dans cette affaire, le tribunal a reconnu le prévenu coupable. Pour la répression, il a été condamné à deux ans d’emprisonnement, dont un an ferme. En plus de cette peine, il doit allouer la somme de 11 millions de nos francs à El Hadji Fallou Ndiaye et 7 millions à El Hadji Amadou Niang à titre de dommages et intérêts.

senegal7.com