Partager
ANNONCE

C’est après la descente du ministre de l’Intérieur à Saraya, ce mardi que le gouvernement compte sur instruction du chef de l’Etat, prendre en charge la famille du jeune orpailleur, père de deux enfants, tué, lundi par  un auxiliaire de la Douane, à Khossanto.

La radio informe toujours dans son édition de ce mardi à 22 heures que «désormais, il n’y aura plus de contrôle dans les sites d’orpaillage dans la localité de Kédougou».

A Dakar, les élèves et étudiants de la région, ont déploré, à travers un point de presse ce qui s’est passé dans leur localité. Même si le gouvernement rassure que cette affaire ne restera pas impunie, ils comptent les jours à venir se faire entendre.

ANNONCE

LAISSER UN COMMENTAIRE