Partager
Publicité Home Page
Publicité 3
Entre le Professeur Mary Teuw Niane et l’actuel maire de Saint-Louis et non moins frère de la première dame, il y a toujours eu cette dualité dont tous les habitants de la capitale du Nord sont témoins. Cette dualité entre les deux leaders de l’Alliance Pour la République (APR) de Saint-Louis trouve sa source bien avant l’accueil des Présidents Macron et Sall à Saint-Louis.
Mais, c’est précisément à cette période que les rapports entre les deux hommes sont devenus plus tendus ( même s’ils voulaient montrer le contraire en public). Pour rappel, en préparant l’arrivée des deux Présidents, la coordonnateur départemental de l’APR de Saint-Louis s’était fendu d’un communiqué selon lequel interdiction était faite à tous les responsables de flanquer de leur photo les t-shirts et banderoles devant servir à l’accueil, hormis celles des présidents Macron et Sall. Et dans la même période, on retrouvait des t-shirts et banderoles avec la photo des deux Présidents et du Maire de Saint-Louis. Paradoxe. Le Professeur Mary Teuw Niane, en mission à l’extérieur avec le Président Macky Sall, mis au parfum de ce coup bas, intima l’ordre à sa base (sur sa page facebook) de confectionner des supports avec sa photo.
Il est aisé de comprendre, après cet accueil où le Président a félicité publiquement le Professeur, et devant le Président Macron, pourquoi les relations se sont tendues. Durant cet accueil, la mobilisation du camp du Professeur était exceptionnelle. Partout, on ne voyait que ses hommes. Et cet exercice s’est répété encore et encore. La dernière en date, fut pendant le meeting du Président Macky Sall à Saint-Louis où, la marée blanche constituée par les partisans du Professeur a véritablement englouti ceux du maire de Saint-Louis. Et c’est durant ce même meeting que SEM Macky Sall a flanqué au Professeur le sobriquet d’EXCELLENTISSIME.
Qui plus est, sachant que sans lui gagner une élection serait incertaine, voire impossible, le Professeur a toujours été mis au devant de la scène politique en tant que coordonnateur électoral départemental. Et les résultats jusque-là obtenus témoignent de la valeur de cet homme sur le plan politique et relationnel.
CALCUL POLITIQUE ???
Au niveau national en général, et dans la vieille ville en particulier, la thèse a plus brandie par rapport à cette décision du Chef de l’État de se séparer de l’un de ses meilleurs ministres( sinon le meilleur) est le calcul politique. Le Professeur Mary Teuw Niane bousculerait-il les calculs du maire de la Capitale du bon goût et de l’élégance sénégalais? En tout cas, il y ressemble. Le non moins beau-frère du Président Macky Sall et maire contesté de Saint-Louis, avec l’ascension fulgurante ( politiquement parlant) du Professeur Mary Teuw Niane, verrait ses ambitions politiques revues à la baisse. En effet, c’est un secret de polichinelle que de vous dire que Mansour Faye ( pour ne pas le citer) s’est lancé ces derniers temps dans une campagne de séduction pour rempiler comme premier magistrat de la ville. Mais cette opération, se heurtant à une imposante montagne indéboulonnable ( le Professeur Mary Teuw Niane) qu’il croit intéressé par la mairie, avec l’aide de sa famille, et aidé en cela par son beau-frère de Président, le maire a réussi un coup de maître : amenuiser les forces de son potentiel adversaire qui l’empêche de dormir. En quoi faisant? Le faire sortir du gouvernement. Le constat est amer, et la nuit agitée pour les partisans du désormais ex-MESRI. Partout, les mêmes interrogations: Pourquoi? Qu’a-t-il fait? La dynastie Faye-Sall est passée par là.
Et le comble, c’est qu’avec la récente répartition des services de l’État, le Président vient de créer un nouveau « Karim », mais celui-là porte le nom Faye. « Karim Mansour Faye », le nouveau ministre du développement communautaire, de l’équité sociale et territoriale est devenu un super ministre, très puissant. Son ministère gère des programmes tels que le PUDC, le PUMA, Promovilles, la DGPSSN et l’ANACMU. Plus de 1000 milliards à la disposition du beau-frère. Le préparerait-on au dauphinat? Non, nous diraient ses plus farouches partisans et le camp présidentiel. Mais, avec la suppression du poste le Premier Ministre ( qui est d’ailleurs irréversible et qui devrait freiner les ardeurs des prétendants au titre de numéro 2 du parti) le Président de la République, avec cette puissance allouée à « Karim Mansour Faye », vient de jeter les bases de ses intentions: baliser le terrain au frère de la première dame.
Quid du cas du nouveau MESRI? Parachuté de la direction du COUD à l’enseignement supérieur, le nouveau pensionnaire de l’immeuble de allées Papa Guèye Fall, malgré un rapport de l’OFNAC recommandant à le relever de ses fonctions de DG du COUD, a été promu. Dans quel but? Par précipitation? Le Président, aurait-il été poussé à prendre cette décision on ne peut plus illogique? En tout cas, nous sommes bien partis pour la politique de « la famille avant la patrie », de la politique avant la compétence.
Publicité
Publicité

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE