Partager
ANNONCE

La question des menaces terroristes s’est invitée  hier lors de la rencontre entre la presse et les autorités de la gendarmerie. Selon le général de brigade Mamadou Diouf, les sénégalais ont, depuis un certain temps, le réflexe de dénoncer, lors qu’ils constatent un suspect dans leur zone. Et tous les jours, ils reçoivent des appels téléphoniques dans ce sens. Mais, précise-t-il, cela n’empêche en rien de dire que la menace est toujours là. « On ne peut pas dire que le Sénégal est blindé contre le terrorisme. Mais nous sommes en train de travailler sur l’adaptation des moyens, de la formation et des innovations en termes de posture opérationnelle. Il est aussi question de la tenue des points sensibles par les primo intervenants, patrouilles et opérations de sécurisation, de la densification des réseaux de recherche du renseignement avec des personnes habilitées et expertes dans le domaine », a soutenu le haut commandant de la gendarmerie territoriale.

Senegal7.com

ANNONCE

LAISSER UN COMMENTAIRE