Partager
ANNONCE

Le premier tour de la présidentielle française, c’est dimanche. On a pu entendre les onze candidats sur RFI. Leur programme pour l’Afrique reste consultable sur notre site. Tous promettent d’en finir avec la Françafrique. Mais comment leur promesse est-elle perçue sur le continent ? Mamoudou Ibra Kane est le directeur général du grand groupe de presse sénégalais Futur Médias, le groupe qui coiffe TFM, RFM et le journal L’Observateur. En duplex de Dakar, il répond aux questions de Christophe Boisbouvier.

« Tous les candidats rejettent la Françafrique, mais il y a ce qu’on appelle la realpolitik politique. Entre les discours et l’exercice du pouvoir, il y a un hiatus … L’Afrique doit se départir de cette naïveté, de ce paternalisme. »

ANNONCE

LAISSER UN COMMENTAIRE