Partager
Publicité Home Page
Publicité 3

Le ministre du pétrole et des énergies, Mansour Elimane Kane a misé hier à l’Assemblée nationale, sur « l’ouverture des frontières« . Cela, dans la future gestion des hydrocarbures offshores, le pétrole et le gaz.

« On va ouvrir les frontières. 15 millions d’habitants, c’est peu pour gérer notre pétrole. On sera obligé de faire appel aux voisins de la Gambie, Mali et les deux Guinées », a fait savoir le ministre qui s’appuie sur les quantités de ses ressources découvertes.

Publicité
Publicité

A lire aussi: Dépôt des dossiers de candidature : Abdoul Mbaye dénonce une « violation du Code électoral »

Mansour Elimane Kane d’annoncer qu’à partir de 2022, la Société africaine de raffinage (Sar) va traiter le brut local.

Birama THIOR / Senegal7

Publicité
Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE