Partager

Henri Saivet fait partie des 23 joueurs retenus par Aliou Cissé pour la Can 2017, même s’il n’est pas parvenu à s’imposer dans la sélection.

 

Henri Saivet était de la campagne décevante à Mongomo (Guinée Equatoriale) en 2015. Le revoilà pour Gabon 2017. Sa participation à cette 31e édition de la Can était incertaine à cause d’une blessure à la cuisse. Heureusement, le milieu de terrain de Saint-Etienne s’est rétabli plus tôt que les cinq semaines d’indisponibilité prévues.

Grand espoir du football français pendant un temps, le natif de Dakar, le 26 octobre 1990, est passé par toutes les sélections nationales tricolores de petites catégories. Capable d’évoluer sur toute la ligne de l’attaque et à tous les postes du milieu, il a finalement opté pour son pays d’origine. Sa première apparition sous les couleurs du Sénégal, le 14 août 2013, match amical (1-1) contre la Zambie à Paris, a suscité beaucoup d’attente sur lui, surtout dans le couloir droit de l’attaque d’Alain Giresse, sélectionneur à l’époque.

Quelquefois positionné comme milieu offensif, le joueur de 26 ans ne s’est véritablement pas imposé avec les Lions. Il n’a pas non plus été épargné par les blessures. En janvier 2016, il quitte son club formateur, Bordeaux, où il a passé douze ans, pour la grande découverte de la Premier League anglaise avec Newcastle. Une aventure qui s’est soldée par un échec. L’ancien capitaine des Girondins a non seulement ciré le banc des Magpies, mais son club n’a pu empêcher la relégation en Championship. Pour trouver du temps de jeu et relancer sa carrière, il s’est engagé cette saison avec Saint-Etienne sous forme de prêt pour un an, sans option d’achat.

LOUIS GEORGES DIATTA