Partager
ANNONCE

Au terme d’un match maitrisé, Manchester City s’impose 2-0 sur la pelouse de Bournemouth avec des buts de Sterling et Mings contre son camp. Les Citizens ont tout de même perdu Gabriel Jesus sur blessure.

En clôture de la 25e journée, Manchester City avait l’opportunité de prendre seul la 2e place du classement de Premier League. Pour cela il fallait l’emporter dans le stade champêtre de Bournemouth afin de profiter de la défaite de Tottenham à Liverpool, et à moindre mesure, du nul de Chelsea. Dans un 4-1-4-1, Pep Guardiola privilégiait de nouveau l’option Gabriel Jesus en attaque à la place d’Agüero, qui démarrait pour la 3e fois de suite sur le banc, une première depuis son arrivée en Angleterre en 2011. Le jeune Brésilien était assisté d’une ligne de quatre Sané, De Bruyne, Silva et Sterling alors que Yaya Touré aussi célébrait une nouvelle titularisation.

Le début de rencontre était un peu haché. Certes, il y avait bien cette petite opportunité de Sterling qui s’emmenait mal le ballon mais surtout les arrêts de jeu empêchaient la rencontre de réellement démarrer. La cheville de Gabriel Jesus tournait légèrement. Après avoir forcé durant cinq minutes, l’ancien de Palmeiras regagnait le vestiaire, remplacé par Agüero (15e). L’Argentin avait là une belle occasion de se relancer. C’était au tour de Bournemouth de connaître des pépins avec la sortie de Francis pour l’entrée de Mings (21e). Seule la superbe intervention de Caballero, de nouveau titulaire à la place de Claudio Bravo, devant Ibe (19e) réveillait tout ça.

Le réalisme de Manchester City a fait la différence

La rencontre s’animait enfin vers la demi-heure de jeu. Après un bon travail de Sané, Sterling, aidé par la déviation de Cook, plaçait sa reprise sur le poteau (27e). L’ex joueur de Liverpool allait finalement trouver le chemin du but en surgissant au deuxième poteau après ce centre de David Silva (0-1, 28e). Dans la foulée, les Cherries pensaient tenir leur égalisation mais l’arbitre refusait logiquement le but de King après une petite faute sur Stones au départ de l’action (30e). Une dernière frappe de Silva que repoussait Boruc mettait un terme à cette folle période (32e), alors que Wilshere regagnait prématurément le vestiaire après s’être blessé à son tour (45e+3).

La seconde période reprenait sur un rythme soutenu mais sans grosse occasion. Les débats se situaient au milieu du terrain. City maitrisait la possession du cuir mais les locaux parvenaient aussi à s’illustrer sur quelques contres. Porté par un public survolté et habitué aux coups d’un soir (victoire contre Liverpool, nuls face à Tottenham et Arsenal) les Cherries mettaient même Caballero à contribution sur cette belle frappe enroulée d’Arter (67e). Sauf que le réalisme mancunien ne pardonnait pas. Sur le contre, Fernandinho fixait pour lancer Sterling qui débordait côté gauche et centrait fort pour Agüero. Après ralenti, c’est le malheureux Mings qui marquait contre son camp (0-2, 69e). La rencontre était pliée et le score aurait pu être plus lourd si Sané avait cadré plutôt que trouvé la barre de Boruc (84e), ou si Boruc ne s’était pas interposé devant cette lourde frappe de Kolarov (87e). Tant pis. City est tout de même 2e, deux points devant les Spurs et réalise la belle opération de cette 25e journée.

ANNONCE

LAISSER UN COMMENTAIRE