Partager

La présidente du Pvd, Sokhna Dieng Mbacké, clame sa peine pour les Sénégalais. Elle affirme que le mieux-être promis à l’avènement de Macky Sall au pouvoir n’est pas au rendez-vous. Elle dit : «Je pense que cet espoir a été largement déçu. C’est dommage parce qu’un peuple a besoin d’espoir, de rêve. Les Sénégalais sont désespérés.»

L’ancienne icône de la télévision nationale se demande si ses compatriotes «arrivent à rêver la nuit». «Ils sont fatigués, clame-t-elle. À l’époque, on avait même une classe qu’on appelait ‘’classe moyenne’’ au Sénégal, qui arrivait vraiment à joindre les deux bouts, à vivre sans grand standing, mais raisonnablement.»

Tout ça, c’est une vieille histoire, selon la présidente du Pvd : «Ces personnes-là, actuellement, sont les plus fatiguées. On a plus de classe moyenne, on a le Sénégal d’en haut et le Sénégal d’en bas. Et c’est malheureux.»

LAISSER UN COMMENTAIRE