Partager

Etabli dans la Commune de Dahra Djolof, un commerçant de renom spécialisé dans la vente de ciment, de fer et d’autres matériaux de construction, a été roulé dans la farine par un faux charlatan répondant au nom de Thierno Sow. Les faits remontent au mois de novembre 2017.

Le présumé escroc, originaire de Lomboul, dans le département de Linguère, a connu le commerçant, après avoir acheté des zincs dans son magasin. C’est ainsi qu’après une longue discussion, le commerçant lui a fait savoir que son argent a été volé, il y a de cela quatre ans et il désire le retrouver. Alors, Thierno Sow lui a signifié qu’il peut le mettre en rapport avec un vieux marabout de cent ans qui pourra l’aider à retrouver son fric.
De retour dans son village, le présumé escroc a signifié au commerçant des bains à prendre, pendant quelques jours, pour brouiller l’esprit. Heureusement pour lui, la mayonnaise a très vite pris. En effet, Mame Bara Niang a perdu conscience, tout en prenant Sow comme un omniscient qui peut même réaliser l’impossible.

Pour profiter de l’état du septuagénaire, le faux marabout a encore fait savoir au vieux qu’il a vu son âge qui correspond à 71 ans en rêve. C’est par la suite qu’il a demandé à Mame Barra Niang de sortir 71 moutons, 71 vaches et 71 chameaux en guise d’offrande, avant de lui demander d’acheter une caisse à l’intérieur de laquelle il mettra un tissu blanc qui se transformera en milliard F Cfa, après quelques jours.

Le malheur ne venant jamais seul, le commerçant a commencé à vendre tous ses biens, a contracté des dettes auprès de ses camarades, soit pour une somme de 54 millions qu’il a envoyée à Thierno Sow en plusieurs transactions, via Wari.

Ce qui est cocasse dans cette affaire qui est sur toutes les lèvres dans la Commune de Dahra, c’est que le faux charlatan lui a demandé de mettre les reçus des transactions dans un bain qu’il prenait souvent après le réveil. Certainement, pour ne pas laisser de traces.
Mais lorsque le commerçant a voulu vendre ses moutons, c’est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Car sa famille y a opposé un niet catégorique, malgré son entêtement.

Très agacés par l’attitude de leur père, les enfants du pauvre commerçant l’ont conduit chez un marabout de la place qui lui a permis de reprendre conscience.

C’est ainsi qu’il a porté plainte à la Brigade de gendarmerie de Dahra. Ainsi, de concert avec les pandores de Keur Momar Sarr, Thierno Sow a été arrêté hier.

Selon les informations de SourceA, le mis en cause a épousé une deuxième femme, a construit un bâtiment et a acheté un véhicule 4 /4 dans l’arrondissement de Keur Momar Sarr.

Toute chose ayant sa fin, l’ancien « mbanakatt » de Fatou Laobé « Gongo, thiouray » finira par couler. Et, pas si certain qu’il puisse se la couler douce avec tous ces biens acquis illicitement. Parce que non seulement les pandores ont mis fin à ses agissements. Mais aussi, le gars a été placé en garde-à-vue dans les locaux de la Gendarmerie de Dahra. En attendant d’être déféré au Parquet régional de Louga pour escroquerie.

Actusen.com

senegal7.com