Accueil Actualités Levée de boucliers précipitée contre la presse dans l’affaire Tullow Oil :...

Levée de boucliers précipitée contre la presse dans l’affaire Tullow Oil : L’émotion est nègre avertissait Senghor !

Publicité 3

Dans l’affaire des 195 000 dollars qu’aurait reçu Ousmane Sonko de la société Tullow Oil, révélée par le journal les Echos et soutenue par l’Observateur dans sa parution de ce vendredi 11 janvier 2019, les condamnations ont fusé de partout. Du camp de l’opposition jusqu’à certains sénégalais lambda, les diatribes et réquisitions sont tellement sévères contre des confrères. Les plus surprenantes parmi elles, viennent de certains journalistes qui dans leurs critiques se sont inconsciemment dévoilés au grand public. En taxant les confrères de l’Obs de pro-Macky Sall, ils ont oublié sciemment de leur accorder la bonne foi. Par conséquent, ces derniers ont fait preuve de manque de professionnalisme manifeste ou se sont laissés emportés par leur émotion et n’ont pas certainement manqué d’afficher leur position. Pour étayer leurs accusations contre Sonko et Tullow Oil, l’Observateur a publié dans sa livraison de ce samedi, un document qui enfonce davantage les présumés fauteurs en attendant que la justice apporte des éclaircissements sur cette affaires. En de pareils contextes, attention aux manipulations qui peuvent du pouvoir comme de l’opposition.
Une chose est sure dans cette histoire, les réactions épidermiques de beaucoup de sénégalais qui n’y savent pas grand chose, donnent raison à Léopold Senghor qui disait que « l’émotion est nègre, comme la raison est Hélène ».

Publicité
Publicité

Samba Ndiaye-SENEGAL7

Abonnez-vous pour regarder plus de vidéos


Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

sept + trois =