Partager

Le président du groupe parlementaire des libéraux se veut formel. Selon Madické Niang, la place de Khalifa Sall n’est pas en prison mais à l’Assemblée nationale.

« La justice doit changer la façon de faire car il a été élu député », dit l’avocat.  De son avis, la justice doit faire son travail car c’est un cas nouveau.  « Le député doit aller à l’assemblée nationale, khalifa doit être libéré », fulmine-t-il.

Senegal7

 

LAISSER UN COMMENTAIRE