Partager
Publicité Home Page
Publicité 3

Le Président Macky compte multiplier les grandes bâtisses estampillées « Faye-Sall » au cours de son magistère. En visite à Rufisque, il a  annoncé un nouveau palais secondaire   à Diamniadio. Mais ce que Prési peine à comprendre, c’est que l’enseignement, la santé et l’agriculture traversent de mauvaises passes. Et pourtant, cette bagatelle prévue pour son palais secondaire pourrait pallier tous  ces manquements.

Publicité
Publicité 1

Après 6 ans d’exercice du pouvoir, le chef de l’Etat Macky Sall étrenne des réalisations acceptables sur l’ensemble du territoire national. Mais comme  on n’en fera jamais assez pour développer un pays, les actes qu’il a eu à poser demeurent importants en  perspectives de l’émergence du Sénégal. Mais au vu de l’urgence de régler définitivement la question des abris provisoires et la satisfaction des syndicats d’enseignant, des structures de santé et de l’agriculture dont la campagne arachidière reste empêtrée dans des difficultés de commercialisation, bon nombre de citoyens sont d’avis que les milliards devant servir à ériger un palais présidentiel à Diamniadio devraient régler toutes ces  urgences. Car aujourd’hui, il y a bel et bien des urgences auxquelles, le pouvoir devrait s’attaquer. Ce qui n’enlève en rien la justesse de la construction d’une annexe du palais mais pas pour le moment. Il est vrai que le chef de l’Etat justifie son choix sur la nécessité  de bâtir un palais « made in Sénégal » afin de laisser demain des traces, mais la pertinence d’un tel choix laisse à désirer  au vu du contexte économique peu reluisant du pays. En vérité ce projet de palais annexe est d’autant moins pertinent qu’à Popenguine à une dizaine de Kilomètres de Diamniadio, il y a déjà  un palais secondaire.

Sénégal7.com

Publicité
Publicité

SENEGAL7TV

LAISSER UN COMMENTAIRE