Partager
Publicité

Décès à la suite d’une asphyxie mécanique par strangulation. C’est la thèse qui est venu battre en brèche celle du crime crapuleux aux relents politiques. Cela, dans l’affaire du meurtre de la responsable politique de Pastef Mariama Sagna.

C’est une affaire qui devient de plus en plus claire. Le meurtre de Mariama Sagna. A en croire le procureur de Pikine, ce meurtre de revêt aucune connotation politique. Aussi a-t-il embrayé avec le certificat de genre de mort établi le 9 octobre 2018 au nom de Mariama Sagna. Celle-ci est décédée « à la suite d’une asphyxie mécanique par strangulation » selon Les Echos. A noter que la « présence de signes d’agression sexuelle » a été noté.

Publicité

Birama THIOR / Senegal7

Publicité
Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE